Numérique & Blockchain
Introduction

Numérique

Le numérique, ce mot qui fait partie de ces termes que l’on entend dans toutes les conversations, transition numérique, formation numérique, révolution numérique ! Il est vrai qu’aujourd’hui plus de la moitié de notre vie est en lien avec le numérique, que vous soyez travailleur dans ce secteur ou que vous ne vous soyez jamais connecté à internet de votre vie, le numérique et le cyberespace régissent tout de même une bonne partie de votre vie. Il est indissociable de notre modèle sociétal et garant d’une évolution économique majeure qui concerne l’ensemble des secteurs d’activités.

Alors nous allons prendre du recul sur la définition du terme numérique, il s’agit assez simplement de tous les moyens de communications de l’information par les technologiques et des outils en liens. Numérique venant à la base de l’approche binaire du fonctionnement d’un ordinateur 0/1 permettant une série de calculs mathématiques afin d’obtenir un résultat, mais le terme est aujourd’hui bien plus généraliste sans perdre son fondement technologique. Il englobe de près ou de loin la majorité des actions de votre quotidien, surf sur le net, téléphonie, télévision, domotique, finance, production d’énergie, agriculture, etc. Tout cela de manière imperceptible pour l’utilisateur qui est souvent loin d’imaginer la complexité technologique mise en action quand il « clic » sur un bouton dans son application mobile favorite.

Omni présent que ça soit au travers du smartphone dans notre poche ou de manière moins visible par notre DMP (dossier médical partagé), c’est un secteur à forte croissance qui aurait généré 80 000 emplois en France sur l’année 2018, à préciser aussi que les besoins en compétences blockchain font partie du lot. Pour conclure cette brève introduction au numérique, tous les secteurs d’activité sont concernés par le numérique, à différents niveaux d’intégration certes, mais c’est un facteur de développement incontournable pour l’économie de manière générale.

L’association Blockchain Valley de Vittel œuvre au bon déroulement de la stratégie mise en place,
dans ce sens nous sommes à l’écoute de possibles partenariats 

Blockchain

Le mot Blockchain est partout, nous pourrions presque le considérer comme un « buzzword » au même titre que les mots IA, IOT, Etc. Mais le comprendre est une tout autre chose. Nous allons vous expliquer notre vision de la blockchain de la manière la plus simple possible et contribuer peut-être à éclaircir votre compréhension de celle-ci. Il s’agit d’une explication très schématique à destination de tous.

Le contexte :

La première et la plus connue des blockchains est apparue courant 2008, c’est le Bitcoin. Bitcoin étant le nom attaché à une valeur spéculative très largement connue. Mais la Blockchain qui repose derrière est une technologie, un programme de fonctionnement autonome et dans un sens « autosuffisant ».

Depuis il existe de nombreuses variantes technologiques et utilitaires. Nous pourrions parler de plusieurs générations de technologies blockchain, la première étant le Bitcoin. Mais sous son aspect « grand-père » de la blockchain, ne vous y trompez pas, il n’en reste pas moins une technologie impressionnante qui a fait ses preuves et qui continuera son déploiement dans de nombreux domaines.

Blockchain, explication :

Comme nous l’avons dit précédemment, il s’agit d’une technologie qui permet de stocker et de transmettre de l’information, dans ce que nous pourrions qualifier de coffre-fort transparent décentralisé.

Sécurisé : car c’est un coffre-fort qui nécessite une clé pour en modifier le contenu.

Transparent : car toutes les informations sont visibles publiquement.

Décentralisé : car il est stocké « partout » à la fois sur le vaste réseau internet.

Avec cette approche nous pourrions faire un comparatif simple, mais relativement parlant :

Blockchain = Chaîne de bloc = chaîne de Coffres-forts transparents.

Vous pouvez voir le contenu du coffre, mais vous ne pouvez le modifier sans en avoir la clé. Les coffres étant disposés les uns après les autres reliés entre eux pas une chaine.

Une Chaine de coffres-forts transparents dites-vous, mais si je coupe cette chaine ? Si j’abime un coffre, tout est modifié ?

Et bien vous auriez raison si le système n’était pas décentralisé, distribué, il faut imaginer que cette fameuse Chaîne est en réalité un peu partout dans le monde au travers du réseau internet et des différents appareils numériques spécifiques ou non. Donc si vous pensiez avoir cassé l’un des maillons de la Blockchain, l’un des coffres-forts transparents, en réalité vous n’en avez cassé qu’une copie (pourtant original) et le réseau va détecter par comparaison avec les autres copies des coffres-forts, pour détecter et régulariser l’élément cassé. Techniquement c’est transparent pour l’utilisateur et cela rend la blockchain indestructible. Nous pouvons enfin parler d’une technologie qui apporte la confiance numérique.

Il s’agit là bien sûr d’une explication extrêmement simpliste d’une technologie extraordinaire au potentiel comparable à internet.

Pour Jean-Paul Delahaye, mathématicien émérite la projection visuelle de la blockchain est la suivante :

« Un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible »

Cet article très superficiel ne reflète qu’une infime partie de la blockchain et de son fonctionnement, nous pourrions rédiger des livres entiers tant le sujet est complexe.

Nous reparlerons dans un autre article du fonctionnement et des possibilités de la blockchain.

Thomas LEGER : Stratégie & Investigations

(Tous droits réservés)

Translate »
Secured By miniOrange